fbpx
Accueil » Squid Game, un deux trois : t’es mort !

Squid Game, un deux trois : t’es mort !

Auteur: Laurent Latappy / Voix: François Berland

Massacres en jeux d’enfants… La série Squid Game dénonce le monde de la compétition et du libéralisme en poussant sa logique jusqu’au bout : tu gagnes ou tu meurs ! La story de l’homme qui a imaginé la série la plus gore mais surtout la plus regardée de l’histoire de Netflix.

Trois grandes portes s’ouvrent subitement sur l’extérieur. 
Dehors, un soleil de plomb éclaire le hangar. 
Timidement, les 456 joueurs, tous habillés d’un survêtement vert floqué d’un numéro, entrent sur le terrain de jeu. 

Mais à quel jeu vont-ils jouer ? 

Devant eux, au fond du hangar, une poupée géante de 4 mètres de haut et vêtue d’une jolie petite robe orange, les fixe de ses grands yeux noirs. Dans un silence de mort, la douce voix enfantine du robot résonne. Les règles de la 1re épreuve sont annoncées, dans quelques minutes, commencera le jeu d’enfant : 1,2,3 soleil. Amusés, tous se préparent à courir pour tenter de passer la ligne d’arrivée… D’un mouvement circulaire, la tête de la poupée se retourne. Le feu passe au vert : attention… 1,2,3… Soleil !

Après un sprint de quelques mètres, tous s’arrêtent net. Immédiatement, la tête de la poupée enclenche son demi-tour et se fige face aux joueurs. Immobiles, plus personne ne semble bouger. Mais les yeux noirs du robot captent un mouvement et la voix de la poupée résonne à nouveau : « Joueur 324, vous êtes éliminé ». Une violente détonation retentit dans la pièce. Un homme s’effondre par terre. Une mare de sang s’étale sur le sol en sable. 

Le joueur 324 a bougé. Il a été exécuté.

Écoutez sur votre plateforme préférée :
Téléchargez l’application Podcast Story :
Abonnez-vous et activez la cloche pour ne rater aucun podcast !

D'autres podcasts à découvrir

Cinéma