fbpx
Accueil » KEBAB : Turc, Grec ou Allemand ?

KEBAB : Turc, Grec ou Allemand ?

2h du matin dans les rues de Paris. Les grincements incessant des stores des bars qui ferment, les uns après les autres, résonnent avec fracas. Dehors, plusieurs petits groupes se forment déjà autour des devantures des Kebabs. 

Couteau électrique à la main, derrière sa baie vitrée, Hannes nous regarde tous les 4 arriver. De loin, on aperçoit déjà ce gros morceau de viande, embroché à la verticale, tourner lentement sur lui-même. 

Rapide, pas cher et super consistant, le bon grec de chez Hannes c’est un peu notre petit rituel de fin soirée. 

Tous penchés à tour de rôle sur la vitrine des légumes, les saveurs orientales nous montent au nez.

5 minutes plus tard, nous sommes attablés dans un recoin de la petite salle du fond. Les yeux rivés sur le téléfilm Turc qui tourne en boucle au dessus de nos têtes, nous engloutissons nos énormes sandwichs en un rien de temps. 

Repus & avachis sur nos chaises, le dos collé au mur orange, couleur fétiche du club de foot Turc Galatasaray, Nico & Seb entament leur énième discussion autour des origines du Kebab : 

“C’est Turc j’te dis!“ / « Mais non c’est Allemand! »  

J’interviens à mon tour: C’est peut-être ni l’un ni l’autre puisqu’on appelle ça un Grec!  

Débat éternel de fin de soirée.

Il est temps d’apporter une réponse.

Voici la véritable histoire du Kebab.

Texte : Laurent Latappy – Voix : Eric Lange

Écoutez sur votre plateforme préférée :
Téléchargez l’application Podcast Story :
Abonnez-vous et activez la cloche pour ne rater aucun podcast !

D'autres podcasts à découvrir

AIRBNB TUE LA VILLE !

Dix ans que Julien n’était pas revenu à Paris. Quand il a eu son premier enfant, il a fallu trouver un appartement plus grand. Ici, les...

superstitions

SUPERSTITIONS

Jennifer Aniston entre dans l’avion du pied droit et tapote plusieurs fois l’extérieur de l’appareil avant d’embarquer...

Société