fbpx

Jack l’éventreur, garçon boucher !

Jack l’éventreur, garçon boucher !

Ce soir du 8 novembre, l’air est froid et humide. Le célèbre brouillard londonien s’insinue petit à petit dans toutes les rues, comme chaque soir. 
Il est un peu plus de 20 h et, en cet automne, il fait déjà nuit noire depuis bien longtemps. 

Mary Jane est fatiguée, elle aimerait rester dans sa petite chambre, se reposer, mais elle doit travailler. Il lui faut rapidement trouver de l’argent. Elle doit cinq semaines de loyers à son propriétaire. 
Assise, les yeux dans la vague, elle hésite un moment, se lève de son lit, regarde par la fenêtre, et frissonne à l’idée d’avoir à sortir dans la nuit et dans le froid. Mais elle n’a pas vraiment le choix. Elle enfile son manteau noir, et sort de chez elle à la recherche d’un client.

« Londres n’avait jamais vu une telle barbarie. »

Où se rend-elle alors ? Les témoignages divergent. Certains disent l’avoir vu au Ten Bells, d’autres au Britannia, deux pubs des environs. 
Ce qui est certain, c’est qu’à 23 h 45, une voisine, prostituée elle aussi, aperçoit Mary Jane sur Commercial Street. Elle est ivre et marche en compagnie d’un homme corpulent d’environ 35 ans, moustachu, pauvrement vêtu d’un long manteau et coiffé d’un chapeau rond. Il a une pinte de bière à la main. 

Les deux femmes se disent bonsoir puis Mary Jane rentre chez elle accompagnée de l’homme. 

C’est la dernière fois qu’un témoin a vu Mary Jane Kelly vivante. 
Rentrant chez elle au bras de son client, elle ne peut alors imaginer qu’elle va devenir tristement célèbre dans le monde entier, que plus d’un siècle plus tard, on parlerait encore d’elle. Mary Jane Kelly va dans quelques minutes devenir la 5ème et ultime victime du plus célèbre serial killer de l’histoire.

Auteur : Bertrand Bichaud / Voix : François Berland