fbpx
Accueil » JOHNNY DEPP / AMBER HEARD, LES DÉTAILS SORDIDES DU PROCÈS !

JOHNNY DEPP / AMBER HEARD, LES DÉTAILS SORDIDES DU PROCÈS !

S’il est une rupture qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années, c’est bien celle-là ! Ne cherchez pas plus loin, tout y est : sexe, drogue, rock’n roll, énorme star, énorme scandale, énorme somme d’argent et énorme répercussion. On parle bien sûr de la relation entre Amber Heard et Johnny Depp.

Des deux, je ne saurais dire qui est le salaud de l’autre parce qu’on est vraiment sur une relation extrêmement malsaine de tous les côtés. Du linge plus que sale, étendu devant un public international…

Aller, je vous raconte.

Écoutez sur votre plateforme préférée :
Téléchargez l’application Podcast Story :
Abonnez-vous et activez la cloche pour ne rater aucun podcast !

Nous sommes en 2011, sur le plateau de tournage du film Rhum Express et nos 2 protagonistes se rencontrent. Lui a 47 ans, elle, 24 et ils entament une relation sur la tournée de promo du film.

1 an plus tard, ils officialisent.

Ils se marient en 2015 pour le meilleur et pour le pire.
Le pire ne tardant pas à arriver.

En août 2016, 15 mois plus tard, Amber demande le divorce… Mais pas seulement. Elle accuse aussi Johnny Depp de violences conjugales, elle affirme que l’acteur a un problème de drogue et aurait abusé d’elle physiquement.

Amber déclare sous serment que son mari la bat, photos et hématomes à l’appui.

Tempête médiatique en plein mouvement #MeToo, Johnny Depp perd, entre autres, son énorme contrat avec Disney pour son rôle dans Pirate des caraïbes.

Assez rapidement, un accord juteux est conclu : 7 millions de dollars pour elle (qu’elle déclare donner à des associations de femmes battues). Le reste du patrimoine pour lui.

C’était déjà pas ouf comme histoire d’amour et ça aurait pu s’arrêter là, mais c’est seulement le début.

Malgré cet arrangement, Amber Heard n’en finit plus de se placer en représentante des violences domestiques. Et la goutte d’eau, ce sera un article pour le Washington Post en 2018, où , sans jamais citer Johnny Depp, elle se raconte victime de violence conjugale.

L’acteur finit par porter plainte pour diffamation et explique qu’il n’a jamais été violent avec sa femme et que c’est elle qui le frappait.

C’est le début de ce que j’appellerais le procès “, c’est celui qui dit qui est” ou encore “à qui mieux mieux”.

À chaque accusation d’une partie, l’autre dément tout en rajoutant une couche par-dessus.

Dès que Johnny Depp porte plainte pour diffamation et réclame 50 Million de Dollars à son ex femme, celle-ci porte plainte, elle aussi, pour diffamation et réclame 100 Million de Dollars.

En 2022, le procès commence et durera 6 semaines. 6 semaines de débats et témoignages diffusées à la télévision américaine pendant lesquelles le public se délectera de tous les détails plus ou moins ragoûtants de leur vie commune passée.

Bienvenue dans les coulisses d’une relation particulièrement tumultueuse et toxique.

Photos, vidéos, messages, enregistrements audio, tout est déballé. Signe de la toxicité de leur mariage, Johnny Depp explique qu’ils avaient, chacun de leur côté, pris l’habitude d’enregistrer leurs altercations dans le cas où il aurait fallu se défendre devant un jury par exemple. Bien vu l’aveugle ! Et en effet, les enregistrements sont lourds de sens d’un côté comme de l’autre. 

De quoi nourrir l’appétit insatiable des journalistes et du public. 

Les premières accusations sont lancées par Amber avant même leur premier accord. En 2016, elle raconte que, pendant une dispute, son mari lui a lancé un téléphone à la figure. Il lui aurait hurlé dessus, tiré les cheveux, attrapé le visage violemment. Elle présente à la cour une photo où l’on peut voir que son œil et sa joue ont été blessés. 

Pendant le procès, Amber raconte que Johnny Depp, addict à la drogue et l’alcool, avait un comportement toxique avec elle, qu’il l’empêchait de sortir, surveillait sa façon de s’habiller… Que petit à petit, après avoir cassé un vase, une assiette, un meuble, c’est à elle qu’il a commencé à s’en prendre. La première fois, dit elle, c’était en 2013. Assise sur le canapé, elle lui pose des questions sur un des tatouages de son bras. Très vite, alcoolisé, il s’énerve et la frappe au visage. La fois suivante, c’est d’un revers de la main qu’il lui ouvre la lèvre. Quelques mois plus tard, c’est dans leur jet privé qu’il lui met un coup de pied dans le dos… 

Photos à l’appui, elle tente de prouver ses dires, mais souvent les dates des photos ne correspondent pas et sur d’autres photos prises d’elle en soirée, quand les dates correspondent, il n’y a nulles traces de blessures. 

De même, quand elle accuse l’acteur de l’avoir séquestré lors d’un voyage en Australie l’année de leur mariage, des voisins assurent avoir vu l’actrice sortir et rentrer chez elle plusieurs fois par jour et sans entrave… 

Grâce à des enregistrements audio, pourtant, les avocats d’Amber Heard montrent une face peu glorieuse de son ex-mari. « Tais-toi gros tas ! » l’entend-on hurler à sa femme. Dans des messages envoyés en 2013 à des amis, alors que les 2 acteurs ne sont pas encore mariés, l’acteur écrit vouloir “brûler Amber” et “baiser son cadavre brûlé, pour s’assurer qu’elle est bien morte”. Johnny Depp se justifie en expliquant que c’est de l’humour, une référence au Monty Python. 

D’autres témoins assurent avoir assisté à une dispute où l’acteur aurait dit à son épouse en pleurs qu’elle n’avait aucun talent, qu’elle ne trouverait plus de travail une fois que ses seins seraient tombés. C’est beau l’amour. 

Quand Amber raconte les violences qu’elle a vécues, elle dit qu’ils surnommaient ensemble cette facette sombre de Johnny Depp : “le monstre”. Lui, rétorque, que pas du tout… “Le monstre ”, c’était elle. 

La défense de l’acteur explique qu’il devait se cacher dans la salle de bain pour se protéger d’elle, que si elle avait des traces sur les bras, c’est parce qu’il devait la tenir pour qu’elle arrête de le frapper… 

Il explique que ça commençait par une gifle, une bousculade. Qu’elle lui avait jeté une télécommande ou encore un verre de vin au visage, il affirme que l’actrice avait un besoin de conflit et de violence.

L’ancien garde du corps de l’acteur témoigne en sa faveur. Selon lui, au début, « tout était super » mais au fur et à mesure, l’actrice a commencé à changer. Il atteste n’avoir jamais été témoin de violences, mais avoir régulièrement vu des égratignures et des blessures sur le visage de Johnny Depp : un coin de lèvre gonflé ou encore un œil au beurre noir. 

Dans un enregistrement à charge pour l’actrice, on l’entend avouer avoir « tapé » son mari. Elle s’excuse de ne pas avoir giflé son mari correctement, de ne pas avoir placé sa main comme il le fallait, mais que de toute façon, il n’allait pas, lui, Johnny Depp, assumer dire au monde qu’il était un homme battu. Personne ne le croirait. 

Des témoignages gênants continuent de mettre à mal la défense d’Amber Heard. 

Kate Moss, en couple avec Johnny Depp dans les années 90, balaye les rumeurs selon lesquelles ce dernier l’aurait poussée dans un escalier durant leur relation, rumeur évoquée par Amber Heard lors d’une de ses dépositions

Et quand elle raconte que pendant plusieurs heures Johnny l’aurait violée à l’aide d’une bouteille, c’est son ancienne assistante Kate James qui s’avance à la barre pour expliquer que cette histoire, c’est elle qui l’a vécu, qu’elle la raconté à l’actrice qui s’en sert aujourd’hui contre son ex-mari. 

Mais c’est un autre épisode qui marque la fin du couple, et pour cause. Au printemps 2016, Amber fête ses 30 ans. Johnny Depp apprend ce jour-là qu’il a été escroqué par ses comptables et qu’il a perdu beaucoup d’argent. 

Il n’a pas la tête à faire la fête et en fait part à sa femme. Une dispute éclate. La base. 

Mais le lendemain, la femme de ménage du couple, retrouve sur le lit conjugal des matières fécales. 

Selon Johnny Depp, sa femme ou l’un de ses amis aurait tout simplement fait caca dans leur lit pour se venger de l’acteur. Je ne vous avais pas menti au sujet du linge sale !

Viols, agressions, séquestration, insultes, menaces de mort… C’est finalement un petit caca qui aura marqué la fin de ce couple explosif. 

Mais alors qui gagne finalement ce procès ? 

Pour rappel, ce n’est pas un procès de divorce, mais de diffamation. L’idée est de savoir si quelqu’un a menti. 

Est-ce que Johnny Depp est vraiment violent ? Est-ce qu’Amber Heard a tenté de nuire à son ex-mari ? 

Les cinq hommes et deux femmes du jury ont finalement estimé qu’Amber Heard avait émis des fausses déclarations dans la tribune du Washington Post et qu’elle avait agi « avec une intention malveillante ». Elle est condamnée à payer 10 millions de dollars à son ex-mari.

Mais Johnny Depp lui aussi est condamné. Pour la campagne de dénigrement menée par son ancien avocat, il doit à son ex femme 2 millions de Dollars.

Mais plus que l’argent, c’est la réputation de l’un et l’autre qui était en jeu durant ce procès. Chaque jour, des centaines de fans acclamaient Johnny Depp devant le tribunal et huaient Amber Heard. Sur les réseaux sociaux, ce sont des millions de personnes qui, en jury populaire, ont élevé Johnny Depp au rang de victime. 

Alors s’il doit y avoir un vainqueur dans cette histoire sordide, c’est sans doute Johnny Depp. Certains disent que sa carrière n’était pas au beau fixe bien avant cette affaire à cause de sa consommation de drogue et d’alcool. Il a réussi un miracle : se donner la part belle d’un procès qui aurait pu tout simplement l’enterrer. C’était d’ailleurs sans doute sa stratégie de départ, car c’est lui qui a insisté pour que le procès soit diffusé au maximum. Selon lui, il voulait faire la lumière sur cette histoire. Montrer que leur couple était certes toxique, mais que lui n’avait jamais frappé sa femme. 

Johnny Depp en sort gagnant, car il a su se montrer honnête même sur les choses les plus dures à assumer. Il a parlé longuement de ses addictions et de la violence verbale qui régnait dans son couple. Selon lui, les torts étaient partagés. 

Amber Heard, pour le coup, en se plaçant en victime n’a sans doute pas joué les bonnes cartes et est finalement passée pour une menteuse et une hypocrite aux yeux du public. 

Quelques jours après le verdict, Amber lance à nouveau des accusations contre son ex-mari. Dans une interview, elle déclare que les témoins étaient sans doute rémunérés par Johnny Depp et que les jurys étaient influencés par le déferlement de haine à son encontre sur les réseaux sociaux.

1 mois après la sentence, alors qu’on croyait l’histoire terminée, Amber Heard demande officiellement que le verdict en sa défaveur soit annulé. 

Alors que nous enregistrons ces lignes, l’histoire ne dit pas encore si nous vivrons à nouveau le procès des amants maudits. 

D'autres podcasts à découvrir

Nabilla, Ange et Démon

Un shampoing, une plastique de rêve, des répliques déroutantes, une tentative d’homicide, la prison, la télé-réalité, les réseaux sociaux...

People