fbpx

Lionel Messi… ça partait mal

Lionel Messi… ça partait mal

Enfant, on l’appelait « El enano » (le nain) ou encore « la pulga » (la puce) en raison de sa très petite taille… des sobriquets qui n’ont jamais arrêté Lionel Messi ! Maladivement timide, ce gamin pauvre de Rosario en Argentine se transformait dès qu’il avait un ballon dans les pieds. Un diamant brut qui ne demandait qu’à être révélé pour marquer l’histoire du foot ! 

Il n’est pas encore 11 h du matin et la chaleur étouffe déjà les tribunes du petit stade de Grandoli, en Argentine. Ici à La Bajada, quartier pauvre de Rosario, tout le monde se connaît. 
Et ce dimanche, comme chaque week-end, toutes les familles se retrouvent pour le traditionnel match de foot des enfants.

« Tous les soirs, il s’injecte des hormones de croissance »

Alors quand les plus jeunes s’amusent, les femmes s’affairent à la mise en place de la grande tablée, et les hommes, bière dans chaque main, soufflent à tour de rôle sur les braises du barbecue. L’asado, la spécialité argentine, se prépare. Tout comme les enfants qui s’apprêtent à rentrer sur le terrain. 

Mais un joueur manque à l’appel. L’entraîneur aperçoit alors ce petit garçon, assis en tribune, à peine visible entre sa mère et sa grand-mère. C’est à lui qu’il propose de venir jouer pour compléter l’équipe. Pris de panique, le petit Lionel, 4 ans, se blottit immédiatement contre sa grand-mère, comme pour mieux se cacher. 

Non, il n’ira pas ! Il ne veut pas… 
Alors sa mère décline, arguant qu’il est encore bien trop petit, qu’il risque de se faire mal au milieu des plus grands. Mais Célia, sa grand-mère, n’en est pas si sûre. Elle le connaît bien son petit Lionel. Elle sait que tous les jours, et jusqu’à la tombée de la nuit, il passe des heures, seul, à taper sa balle contre la porte du garage de la maison.

Alors elle lui prend la main, la serre fort contre la sienne, et l’emmène jusqu’au bord du terrain. 

Auteur: Laurent Latappy / Voix: Eric Lange