fbpx
Accueil » Kim Kardashian, Sextape et Milliards

Kim Kardashian, Sextape et Milliards

« Kim Kardashian », son train de vie dispendieux, ses demeures spectaculaires, son mariage avec une superstar musicale, son peuple de followers… Rien de cela n’aurait existé si ses aïeux, ceux qui se tiennent bien droits sur la photo, n’avaient pas écouté et cru la prophétie d’un enfant de 11 ans !

« Quand elle révise l’examen du barreau…c’est en string ! »

Écoutez sur votre plateforme préférée :
Téléchargez l’application Podcast Story :
Abonnez-vous et activez la cloche pour ne rater aucun podcast !

Au tout début du vingtième siècle.

Vers 1900.

Un village dans la campagne arménienne.

Un enfant va parler. Un enfant va délivrer un message.

Il se nomme Efim Klubnikin. Il a onze ans.

Les patriarches des villages environnant sont venus. Ils sont réunis sur la place. D’abord les rangs sont agités, on parle fort, on s’interroge, on conteste et le bruit de la peur diminue jusqu’au silence, l’enfant parle.

Ce qu’il dit est monstrueux.

Devant l’assemblée silencieuse, légèrement en hauteur sur un monticule, l’enfant raconte une apocalypse à venir.

Des guerres sans fin, des villages brûlés, des familles massacrées, des femmes et des enfants violés, torturés, brûlés, des rivières de sang…

La peur, la faim, la souffrance.

Un peuple entier qu’on assassine…

L’enfant se tait.

L’assistance attend.

Ça ne peut pas se terminer comme ça.

Non…

L’enfant reprend la parole :

Il y a toujours un espoir. Le voici.

L’espoir est à l’Ouest. Il faut se lancer dans un grand voyage. Il faut aller au-delà des eaux profondes. Et plus loin encore. Traverser une nouvelle terre. Jusqu’au bout. Toujours vers l’Ouest…Il faut partir tout de suite. Il faut tout abandonner sans délai.

Avec incrédulité et colère pour certains, effroi pour d’autres, les villageois apprennent qu’ils doivent quitter absolument tout ce qu’ils possèdent : leur maison, leur travail, leurs amis, leur terre… Et pourquoi ? Pour un voyage, lointain, incertain, et sans retour.

Mais ils sentent déjà autour d’eux les frémissements de cette prophétie. En effet, une triple menace plane: la Première Guerre mondiale de 14 – 18, le génocide des Arméniens perpétré par les Turques qui débutera en 1915 et la révolution russe de 1917.

D’une simple sextape, cette petite fille gâtée, héritière d’un riche avocat arménien, a réussi à bâtir un empire monstrueux pesant plus d’un milliard de dollars. Qu’on l’aime, qu’on la jalouse ou qu’on la déteste, impossible de résister au phénomène Kim K. Portrait d’une redoutable businesswoman, aux mille visages…

Les ancêtres maternels de Kim Kardashian sont présents.

Et ils font effectivement le voyage, le grand voyage sans retour, ils quittent leur village pour les ports allemands où ils embarquent pour le nouveau monde. On imagine une longue traversée pénible, parqués dans la soute, tremblants à la fois d’appréhension et d’espoir jusqu’aux rives de l’Amérique, les rives d’une nouvelle vie.

Un cliché les représentant circule sur la toile. Le noir et blanc a cette teinte sépia des photographies jaunies datant de 1900. Chacun des personnages arbore une mine grave, solennelle. Rappelons qu’on est au début de la photographie. On pose avec dignité, pour la postérité. Il y a déjà beaucoup de femmes : 7 pour 3 hommes. Parmi les fondateurs du clan : l’arrière-arrière-grand-père : Hovhannes Miroyan est grandi par une haute toque, et l’arrière-arrière-grand-mère Luciag Chorbajian a le visage entouré d’un voile austère.

Kim brandit son histoire et ses origines comme un étendard.

C’est une richesse qui l’habite, sans aucun doute.

Un désir de revanche sur la vie, peut-être.

Kardashian, en arménien, signifie « fils du tailleur de pierres ». Il inspire une vie modeste.

Et si ce nom est aussi disons, retentissant aujourd’hui, c’est parce qu’il a germé dans le terreau fertile du grand rêve américain :

la liberté, l’ambition, la seconde chance.

Les arrières arrières grands parents de Kim s’installent donc en Californie comme la majorité des familles arméniennes débarquées au début du siècle, ils vivent en communauté, ils s’acclimatent, ils prennent leurs marques. 

Leur fille, Vartanoosh Miroyan, qui a fait le voyage avec eux, se marie et donne naissance à une magnifique petite blonde du nom de Helen Arakelian. 

C’est elle qui va définitivement sceller le destin de la famille. 

Elle est la première à naître en Amérique en 1917. Et n’a pas connu le petit village d’Arménie, ni les menaces de persécution, de mort et d’exil. 

Elle grandit dans la douceur californienne et devient une jeune femme dynamique et glamour, comme en atteste sa photo de mariage dévoilée sur Internet. Sur le cliché en noir et blanc, un jeune couple. Sur la jeune femme radieuse, se dessine déjà… la grâce de Kim. À ses côtés, son époux : Arthur Kardashian.

Le nom est donné. 

Ses parents à lui ont émigré bien plus tard, mais ils viennent du même petit village d’Arménie et ont fait fortune, ils ont saisi leur chance dès leur arrivée en Amérique en ouvrant une entreprise de collecte d’ordures à Los Angeles ! 

Arthur a grandi avec cette soif de se faire un nom, de prospérer. Quand il épouse la belle Helen, il a développé les activités familiales et dirige la plus grande entreprise d’emballage de viande du sud de la Californie. 

Helen et Arthur Kardashian ont un fils dont le nom va rester dans l’histoire : Robert Kardashian.

Robert Kardashian naît à Los Angeles en 1944. Ses parents sont déjà riches et il grandit dans un quartier huppé, il fréquente de prestigieuses écoles, il connaît la belle vie, mais il a tout de même baigné dans le récit du passé douloureux, la détermination à tourner la page, laver les affronts dans la réussite.

À son tour, il veut aller plus loin. Il refuse de reprendre l’affaire familiale, l’entreprise de viande. Robert vise plus haut. 

Il décide de devenir avocat. Il obtient son diplôme et exerce pendant 10 ans, il poursuit encore son ascension en se spécialisant dans les affaires. Les Jus de fruit, les yaourts glacés, les vidéoclips, l’industrie du divertissement… il investit dans différentes entreprises. Il a du flair, il se dirige là où il peut faire du profit rapidement et gagner des millions. 

Quand il rencontre sa future femme, Khris Houghton, Robert est déjà un homme d’affaires accompli enchaînant les succès.

Kris est d’origine hollandaise et écossaise. C’est une très belle hôtesse de l’air de 22 ans à la situation financière précaire. Elle cherche un foyer qui lui assure une stabilité. Robert l’épouse en 1978. Elle devient la parfaite housewife et lui donne quatre enfants : Kourtney, Khloé, Robert Junior et bien sûr… Kim qui naît en 1980. 

Nous y voilà.

L’épouse et mère au foyer, ne tarde pas à s’ennuyer et recherche le frisson en dehors du carcan familial. Elle prend des amants, Robert l’apprend, et ajouter à cela un soupçon quant à la véritable parternité de la petite Khloé… 

C’en est trop et les parents de Kim divorcent en 1990. Elle a dix ans.

Kris se remarie avec Bruce Jenner, un an plus tard, un athlète médaillé aux Jeux olympiques avec qui elle a 2 enfants, Kylie et Kendall. 

Le clan Kardashian – Jenner qui va enflammer les tabloïds… est formé !

Texte : Gaelle le Scouarnec

Voix : Emilie Mazoyer

D'autres podcasts à découvrir

People