fbpx
Accueil » EX ET COUPS DE PUTE, LES PIRES TRAHISONS DE STARS !

EX ET COUPS DE PUTE, LES PIRES TRAHISONS DE STARS !

Cette histoire, c’est l’histoire de 2 enfants amoureux, mais complètement pourris par la FAME. 

2 enfants sous le feu des projecteurs dont chaque acte glorieux ou moins glorieux est jeté en pâture à un public affamé. 

Nous sommes dans les années 90, Britney Spears a 11 ans quand elle est enfin sélectionnée pour animer le Mickey Mouse Club aux côtés de Christina Aguilera, Ryan Gosling, et son futur ex amoureux : Justin Timberlake. 

Écoutez sur votre plateforme préférée :
Téléchargez l’application Podcast Story :
Abonnez-vous et activez la cloche pour ne rater aucun podcast !

Respectivement âgés de 12 et 11 ans, Justin et Britney s’entendent à merveille. Leur complicité est telle qu’elle rend jaloux le jeune Ryan Gosling, lui aussi, sous le charme de la jeune Britney. 

Après quelques années, en 1996, l’émission à succès s’arrête. Les uns et les autres tentent alors une carrière solo, mais Justin et Britney restent en contact. 

2 ans plus tard, 1998, Justin cartonne avec son groupe NSYNC et propose à Britney, qui cartonne pas vraiment encore, de faire la première partie de l’un de leur concert. 

En coulisse, les deux jeunes adolescents tombent amoureux. 

Après avoir nié leur relation pendant plusieurs mois, nos deux tourtereaux officialisent. C’est l’effervescence.

Leurs carrières respectives s’envolent. Britney a 17 ans, Justin 18 et le couple devient icône internationale des adolescents. Et ce, malgré la coupe de cheveux absolument horrible de Justin Timberlake à l’époque. Un plat de nouilles déshydratées. L’enfer. 

An 2000 : leur histoire d’amour fait les gros titres : jeunes, beaux, insouciants, Justin et Britney vivent leur idylle au grand jour. Britney Spears le crie sur tous les toits, Justin est l’homme de sa vie. Dans l’Amérique puritaine de ce début de siècle, ils disent pourtant préserver leur virginité pour le mariage. Mmmmoui… on y croit pas complètement, mais on les laisse dire. 

Selon Justin Timberlake, ils étaient, je cite “deux bébés oiseaux issus du même petit monde et qui faisaient la même chose.” D’ailleurs, En 2001, ils font une apparition remarquée aux American Music Awards avec leurs tenues assorties « total look jean ». aaaaah c’est beau l’amour. 

Oui, mais attention ça se corse. 1 an plus tard, nous sommes en 2002 et pour Britney c’est la boulette : Selon certain média, elle aurait trompé son amoureux, l’homme de sa vie, son piou piou d’amour avec son chorégraphe, Wade Robson. 

Justin apprend la nouvelle par un magazine à scandale. Et là, c’est le drame. 

Alors vous allez me dire : “ mais attends, c’est elle la méchante non ? Fallait pas tromper je veux dire attends c’est pas hyper respectueux blablablabla” alors oui. mais non. 


Ce qui est problématique dans cette histoire, c’est la suite. 

Souvenez-vous : en 2002, c’est Britney qui est au sommet de sa gloire avec que Justin peine à faire sa carrière solo après son départ des NSYNC. 

Il va donc profiter salement de cette rupture pour faire sa pub et écraser la réputation de Britney au passage. 

Pendant de nombreuses années, il va aller faire son petit cœur brisé sur les plateaux télé, yeux rouges et tout le tralala tout en y allant de bon cœur sur les détails de leur vie privée. Il expliquera par exemple que Britney avait bien perdu sa virginité avec lui. 

QUOIIII ???? On nous aurait menti ??! 

Bon alors ça, mon petit pote, ça s’appelle du SlutShamming : couvrir de honte les femmes qui ont des relations sexuelles et c’est pas joli joli. 

A cette époque, les journaux prennent le parti de Justin et s’en donnent à cœur joie. Britney a trahi ce pauvre Justin. C’est un héros. Aidons-le. Allez acheter son album. 

Et bim, sa carrière explose. 

Son album “Justified” est un hit ainsi que sa chanson “cry me a river” qui fait clairement référence à sa rupture avec la chanteuse. 

Le clip montre même une jolie blonde trompant son gentil amoureux tout triste… 

“C’est trop tard pour revenir en arrière, et maintenant, c’est ton tour de pleurer des rivières.” On le sent bien le goût de la vengeance-là ? 

Il ira même jusqu’à chanter une chanson nommée “Horrible Woman” tout en niant que ses chansons parlent de son ex… Mouais… 

En réalité, presque toute sa carrière tient sur cette rupture. Il en parle pendant une décennie à chaque journaliste qui évoque l’ancien couple. 

Et puis, enfin, en 2021, alors qu’un documentaire réclame la libération de la tutelle de Britney et montre la manipulation de Justin Timberlake. Le quadragénaire poste sur Instagram un message d’excuse :

“Je suis désolé pour ces moments de ma vie où mes actes ont contribué au problème, où j’ai monopolisé la parole, où je ne me suis pas exprimé au nom de ce qui était juste. Je sais que je n’ai pas été à la hauteur dans ces moments-là, comme dans beaucoup d’autres et que j’ai bénéficié d’un système qui favorise la misogynie et le racisme.” 

Ici, il s’adresse à Britney, mais aussi à Janet Jackson dont il avait arraché le soutien-gorge pendant le superbowl créant le fameux Nipple Gate (comprendre le scandale du téton) qui avait tant porter préjudice à la chanteuse sans effleurer la carrière de Justin Timberlake, pourtant auteur de l’acte dénudant sa partenaire… 

Britney Spears ne s’est jamais exprimé sur sa rupture avec Justin, sauf peut-être dans la chanson “ Everytime” ou elle demande pardon pour ses erreurs passées. 20 ans plus tard et malgré le post d’excuse de Justin Timberlake, les 2 chanteurs ne se sont plus jamais entrés en contact l’un avec l’autre… Il faut dire que leur rupture a été le déclencheur d’une longue descente aux enfers pour Britney Spears. 

On peut difficilement faire plus cliché que le mari qui trompe sa femme avec la baby-sitter et pour cause : ils sont nombreux à avoir succombé au charme de la jeune fille qui s’occupe si bien des marmots… 

L’homme en pleine crise de la quarantaine, la jolie jeune fille impressionnée par la star… Le fantasme est facile … 

Beaucoup se sont pris au jeu. Certains se sont fait gauler dès la première incartade mais d’autres, comme notre star du jour, ont joué double jeu pendant de nombreuses années… Jusqu’à avoir carrément un enfant caché avec la nounou… Mais dans ces cas-là me direz vous, qui garde l’enfant ? 

Petit tour d’horizon des papas trompeurs… Aller, je vous raconte 

On commence avec celui qui a été le plus efficace, un sex symbol notoire :

Mick Jagger qui, lui, a couché avec sa baby-sitter seulement 1 heure après l’avoir engagée, dans la cuisine familiale, alors que sa femme était dans la pièce juste à côté… HAAAAN C’EST MAL, mais bon… C’est Mike Jagger ! Drug Sex et Rock N’Roll ! 

10 années de vie commune et 3 enfants plus tard, le couple plus tranquille Ben Affleck et Jennifer Garner annonce leur divorce en 2015. Pour le magazine US Weekly, la raison est simple : Ben sortirait avec la baby-sitter des 3 enfants ! En réalité, cela fait plusieurs mois que le couple est en séparation et justement, Christine, 28 ans, a été engagée pour gérer les enfants pendant ce moment délicat… Ce n’est donc pas vraiment une infidélité, mais pour Jennifer Garner, c’est tout de même une énorme trahison. Ben Affleck a beau démentir, Christine se fera remercier illico presto et la relation prétendue entre la star et la baby-sitter ne durera pas dans le temps. Ben Affleck finira par retomber amoureux de son ex : Jenifer Lopez. 

10 ans plus tôt, en 2004, c’est le beau Jude Law qui succombait aux charmes de la nounou de ses 3 enfants juste après ses fiançailles avec Sienna Miller. Tu ne pouvais pas choisir meilleur timing ! Sa fiancée le largue et Daisy Wright vend son histoire aux tabloïds britanniques contre la somme de 240 000 $. Jude Law et Sienna Miller remettent le couvert en 2008 pour finalement se séparer à nouveau en 2011. Tout ça pour ça … 

D’autres Nanny sont quant à elle devenues des épouses légitimes… oui ça arrive ! Écoutez donc ça ! 

Dans les années 80, Robin Williams tombe lui carrément amoureux de la nounou : Marsha Garces. Il divorce et se remarie avec elle. Ce mariage durera vingt-deux ans et ils auront deux enfants. C’est l’addiction de Robin Williams à l’alcool qui ruinera finalement leur couple. 

En 2005, Ethan Hawk, le crie haut et fort “ non, mon divorce avec Uma Thurman n’a rien à voir avec la baby sitter, non non et… “ Et 3 ans plus tard, ils se marient pourtant avec elle… Mais ça ne doit être qu’une coïncidence hein Ethan… Quoi qu’il en soit, ils ont aujourd’hui 2 enfants et sont toujours ensemble ! 

On passe maintenant à notre star du jour. Notre grand gagnant ! Celui-là, il a vraiment fait les choses bien. Il est acteur, connu pour ses énormes muscles et son rôle de Terminator : c’est bien sûr d’Arnold Schwarzenegger dont je veux parler. Alors lui, il était marié à Maria Shriver depuis 1986. 

Dans les années 90, ils n’ont encore que 2 enfants et ils engagent Mildred Baena. Elle s’occupe de la maison, de la cuisine, des enfants et aussi… Du mari !! 

Régulièrement, les 2 amants se retrouvent jusqu’à ce qu’un drame arrive : Mildred tombe enceinte et décide de garder l’enfant. Joseph naîtra le 2 octobre 1997… 

Et figurez vous qu’une semaine avant, c’était le 4e enfant du couple légitime qui était venu au monde … Oui oui… Swarzy a donc eu 2 enfants à 1 semaine d’écart. 

Joseph restera caché jusqu’en 2010. Cet été-là, Mildred emmène quelques fois son ado dans la maison de ses employeurs, mais la ressemblance entre l’enfant et son père est tellement flagrante que Maria pose clairement la question a sa gouvernante. “Votre fils, est-il le fils de mon mari.” 

La gouvernante s’effondre, pleure, s’excuse. Le couple se sépare dans la foulée, mais c’est seulement récemment, 10 ans plus tard, que le divorce finit par être prononcé. Schwarzie déclarera plus tard que c’est la chose la plus stupide qu’il ait faite dans sa vie. 

Ah bah ça fallait y penser avant ou faire comme Jessica Biel, qui, prévoyante, a recruté deux garçons homosexuels en guise de nounous, histoire de prévenir son couple de ce genre d’histoire sordide… 

Rarement, les hommes et les femmes arrivent à rester amis après avoir été amoureux ou amant, mais ici, nous allons nous intéresser à ceux qui sont allé plus loin, qui sont sans doute, aller trop loin. Des hommes et des femmes qui, manquant de courage, d’amour-propre ou juste d’empathie ont tout simplement détruit leur compagnon. 

On est tous le salop de quelqu’un. Voici leur histoire

Et pour vous montrer que ses ruptures, qui font très mal, ne datent pas d’hier, nous commençons avec l’un des plus grands auteurs français. Celui qui donne son nom à notre langue : Molière. AH ça vous embouche un coin, mais oui, celui qui a donné ses lettres de noblesse à la comédie n’en restait pas moins un homme. 

Alors si je vous dis que Molière a épousé sa fille… Enfin disons, sa belle fille … Ça nous met à combien sur l’échelle du salop ? 

Allez, je vous raconte : 

Jean-Baptiste Poquelin a 18 ans. Il abandonne ses brillantes études pour devenir comédien. Un grand avenir attendait le jeune homme… Mais non ! Pourtant fervent catholique : il préfère être excommunié que de ne pas suivre son cœur… Et on ne parle pas forcément de théâtre ici, mais surtout d’une jeune fille sublime : Madeleine Béjart. 

Elle est plus âgée que lui de 4 ans, mère déjà d’une enfant illégitime laissée en province à des gens plus aisés et elle est à la tête de sa propre troupe de théâtre. 

Madeleine est une femme libre, indépendante et être une femme libérée, tu sais c’est pas si facile. Surtout en 1640 ! 

Mais Madeleine, est tout simplement éblouissante. 

Elle est belle, gracieuse, talentueuse, elle chante, elle danse, elle écrit, elle fait de la musique et dans son giron, elle emmène Jean-Baptiste. Le dicton dit que derrière chaque grand homme se cache une femme … C’est on ne peut plus vrai ici. 

Ensemble, ils vont vivre la vie d’artiste, la vraie, la dure. 

A l’époque, on n’est pas intermittent du spectacle. 

Être comédien c’est illégal : aux yeux de l’église, c’est une profession infâme, une profession de menteur. D’ailleurs Molière et Madeleine ne se marient pas puisque le mariage religieux leur est tout simplement interdit en tant que comédien. 

La jeune troupe sillonne les routes de France menant une vie plus que précaire pendant une douzaine d’années. 

Les spectacles de Molière sont un succès et Madeleine se voit toujours réservé le rôle principal. A l’automne 1658, fort de leur succès et protégés par le Roi, Molière et sa troupe peuvent enfin se réinstaller à Paris.

Ainsi, Madeleine peut faire revenir sa fille auprès d’elle. Sa fille … ou sa sœur d’ailleurs … c’est pas vraiment clair … Sur certains papiers officiels, Armande est présentée comme sa sœur, de 20 ans sa cadette, mais les historiens s’accordent à dire que c’était bien une enfant illégitime, fille d’un homme marié … 

C’est donc bien sa fille qui arrive, belle comme une fleur, fraîche comme la rosée du matin dans la troupe de sa mère. L’adolescente est vive, espiègle, passionnante, de la même trempe que sa talentueuse mère … mais la fraîcheur de l’une a chassé celle de l’autre. Et ça … ça n’échappe pas à notre salop du jour. 

Les mois passent et sur scène, Madeleine, devient petit à petit la domestique de service là où sa fille se voit offrir les premiers rôles par un Molière qui devient, au fil des ans, fou amoureux d’elle. 

Madeleine n’est pas vraiment une femme jalouse. Ils s’aiment, ils ne sont pas mariés, ils mènent la vie de bohème … et l’un et l’autre s’amusent parfois d’un homme ou d’une femme de passage … mais quand elle comprend ce qui se trame derrière son dos, c’est le coup-de-poing, le coup de massue… que dis-je ? Le coup de poignard en plein coeur ! 

Et après 20 ans d’amour avec la mère, c’est la fille que Molière épouse le 23 janvier 1662. 

Molière, 40 ans, épouse Armande Béjart agée seulement d’une vingtaine d’années. 

Là, vous allez me dire que Madeleine le gifle et part en courant loin pour ne plus jamais revoir sa face. Et bien figurez vous que la signature de Madeleine est apposée sur le contrat nuptial de Molière et Armande comme témoin du mariage. Si ça ce n’est pas de la résignation ! 

Ce mariage, même pour l’époque, ne fait vraiment pas l’unanimité, on peut même dire que ça fait jaser ! Certaines mauvaises langues iront jusqu’à dire que Molière épouse sa propre fille. Alors c’est vrai que c’est tentant de s’imaginer ça… Mais finalement, on a pas besoin que ce soit sa propre fille pour que ce soit déjà pas jojo. 

Appelle ça le Karma, mais leur mariage est loin d’être un mariage heureux. 

Nos deux tourtereaux auront 4 enfants, mais un seul survivra. 

11 ans de mariage pendant lesquels la jeune Armande a une foule d’amoureux à ses pieds et sans doute, on l’espère pour elle, dans son lit. Molière devient alors le vieux mari jaloux et trompé de ses plus grandes œuvres. 

Le 17 février 1673, un an jour pour jour après la mort de Madeleine Béjart, Molière, 51 ans, joue avec grand-peine la quatrième représentation du Malade imaginaire. 

Il mourra ce soir-là, non pas sur scène, mais bien chez lui, contrairement à ce que raconte la légende. 

5 ans plus tard, Armande se mariera à nouveau avec un autre comédien et connaîtra cette fois, on est heureux pour elle, un mariage d’amour.


Texte & Voix : Cindy Féroc

D'autres podcasts à découvrir

AIRBNB TUE LA VILLE !

Dix ans que Julien n’était pas revenu à Paris. Quand il a eu son premier enfant, il a fallu trouver un appartement plus grand. Ici, les...

People