fbpx

EX ET COUPS DE PUTE, LES PIRES TRAHISONS DE STARS PARTIE 2 !

EX ET COUPS DE PUTE, LES PIRES TRAHISONS DE STARS PARTIE 2 !

On va pas se mentir, c’est plus difficile de trouver des femmes qui ont le mauvais rôle dans la rupture. 

Mais celle-là, je vous l’annonce, n’est pas piqué des hannetons. 

Vous connaissez l’histoire du gars qui part acheter un paquet de cigarettes et qui ne revient jamais ? 

Et bien figurez vous que Véronique Sanson a fait le coup du paquet de cigarette à Michel Berger. 

Allez, je vous raconte

Oui, on l’oublie souvent, mais Michel Berger avant d’être avec France Gall, aimait une autre blonde, une autre chanteuse : Véronique Sanson. 

À peine sortis de l’adolescence, les 2 musiciens se rencontrent dans une maison de disques. Michel Berger prend la carrière de Véronique Sanson à bras-le-corps et devient son directeur artistique avant de devenir son amoureux… 

Les deux musiciens ont beaucoup en commun : les mêmes origines bourgeoises, la même ambition, la même passion pour le piano et l’Amérique. 

En France, c’est la période des yéyés, mais Véronique et Michel n’aime pas vraiment ses chansons sans profondeur. Ils aiment les textes forts et le rythme américain. Ils créent alors cette musique si spéciale. Une musique qu’eux seuls savent faire. 

Pendant quatre ans, le couple fusionnel vit d’amour et de musique.

Un matin aux aurores, après une nuit de travail ou une nuit d’amour, Véronique dans sa petite voiture descend les champs Élysées. Le soleil se lève sur la plus belle avenue du Monde.

L’inspiration lui vient. Sur une feuille volante, en conduisant, elle écrit un de ses premiers tubes “Amoureuse”. 

Ce sera le nom de son premier album qui sort le 20 mars 1972…

De leur amour naît donc le titre Amoureuse, mais aussi “si tu t’en vas” du côté de Michel Berger. Chanson prémonitoire peut être, dans laquelle il chante

“ Si tu t’en vas, si tu t’en vas

Je suis vraiment seul au monde, sans toi.

Si tu t’en vas, si tu t’en vas

Ma vie en une seconde, s’arrête là, s’arrête là.” 

AAAAH ça laisse présager un bon moment pour monsieur… 

Mais pour le moment tout va bien dans le meilleur des mondes. 

Malheureusement 6 jours après la sortie de son premier album, Véro se rend à l’Olympia pour assister au concert de Manassas. 

Manassas, c’est un groupe de rock américain des années 70. En mode Woodstock et tout le bordel. 

Le chanteur s’appelle Stephen Stills et il est pile le contraire de ce que lui offre Michel Berger. Il est la folie, la passion, le rock quand le français est le calme, la douceur, la stabilité…

Le coup de foudre est mutuel et immédiat. L’infidélité dure quelques mois… La voilà amoureuse, toujours, mais de 2 hommes à la fois… Ah ça, elle le dit pas dans ses chansons… 

Là voilà complètement paumée, troublée… Et Stephen qui lui dit “come on avec me baby, je vais te faire vivre l’Americain dream, je te give un billet d’avion pour New York, allez let’s go.”

Alors bien sûr, elle hésite. Stabilité et calme ou folie et violence… 

Faut dire que Stephen lui a mis le couteau sous la gorge pour qu’elle parte avec lui. Tu crois que je dis ça comme ça, mais non, il lui a vraiment mis un couteau sous la gorge. 

Bon, moi, perso ça m’aurait un peu calmé, mais apparemment pas elle. 

Elle va voir sa copine Nicholetta (tu sais celle qui chante IL EST MOOOORT / IL EST MOOOORT LE SOLLLLEIIIIL ) et elle lui raconte ses misères. Nicholetta lui dit, vas-y ma poule, soyons fous, on a qu’une vie, carpe diem etc … Yolo je te prete des sous, pars avec ton foufou” 

Et pour gérer la rupture avec Michel, elle se dit, autant ne pas la gérer du tout. 

Un jour en studio, elle lui dit qu’elle va acheter des cigarettes… Et ne revient jamais. 

Elle ne laisse aucune note, aucun mot, aucune lettre d’explications… 

Tout le monde s’inquiète et c’est seulement 3 jours plus tard, arrivée à New York, que Véronique appelle sa maman. C’est cette dernière qui aura la lourde tâche de prévenir Michel et de lui faire vivre le plus grand ascenseur émotionnel de sa vie : Véronique est en vie. Oui, mais à New York avec un autre homme. 

Ne lui reste plus que les yeux pour pleurer, son stylo et du papier pour écrire des chansons. 

Et pendant de nombreuses années, c’est par chanson qu’ils vont correspondre. 

Lui, écrit “seras-tu là”, elle répond par une chanson “je serais là”, il écrit “pour me comprendre”, elle demande pardon dans “le maudit” et explique son mal-être dans “Mortelles Pensées”

et quand Michel Berger fait chanter à Françoise Hardy “ et si tu crois un jour que tu m’aimes, ne crois pas que tous ces souvenirs me gênent et cours cours jusqu’à perdre haleine, viens me retrouver” … À qui sont destinées ces paroles à votre avis ? 

De son côté, Michel Berger rencontre France Gall et soigne doucement ses blessures, mais à peine partie, Véronique Sanson regrette.

violence, drogues, alcool, son Américain dream a des airs de cauchemars.

En 1973, elle épouse Stephen Stills « par politesse » dira-t-elle plus tard, pour ne pas planter le fiancé devant sa famille et les Beatles !

Le mariage est chaotique, violent. Elle envisage même de faire appel à un tueur à gages pour en finir. 

C’est finalement un divorce houleux qui mettra fin à cette folie. Michel Berger et Véronique Sanson se sont revus des années plus tard, mais n’ont jamais reparler de cette histoire… Sans doute que, pour nos deux musiciens, les mots étaient plus faciles à trouver en chanson.

J’ai tendance à dire qu’il est plus difficile de trouver des femmes qui ont le mauvais rôle dans la rupture que des hommes… Mais là, je tiens une pépite. Sexe, famille, scandale, star, enfant, règlement de compte public. Vous allez A-DO-RER.

On parle aujourd’hui d’une ancienne top modèle aux yeux de biche et à la voix cassée qui a gravi les échelons des hommes jusqu’à atterrir première dame… L’histoire de Carla Bruni avec les hommes est tout simplement croustillante. Allez, je vous raconte ! 

De Louis Bertignac à Mike Jagger en passant par Eric Clapton ou encore Jean-Jacques Goldman, on peut dire que le tableau de chasse de la mannequin est garni de beau monde. 

Mais celui avec qui elle a eu son premier enfant s’appelle Raphaël… Vous savez comme dans la chanson de son premier album “Raphaël a l’air d’un ange mais c’est un diable de l’amour” 

ah bah justement quand on parle d’ange et de démon… De quel côté on se trouve quand on tombe amoureuse de son beau-fils ? 

Car oui, avant de sortir avec Raphaël Enthoven, Carla était en couple avec Jean-Paul Enthoven, le papa de Raphaël. 

L’histoire dure depuis quelques mois, nous sommes à l’aube de l’an 2000 et Carla Bruni entre dans la famille Enthoven. A Porquerolles, le papa, présente sa nouvelle fiancée à son fils et sa belle-fille. Ce couple de presque 20 ans d’écart est beau à voir. Ils ont l’air de s’aimer, ils rient ensemble. Carla dit que Jean-Paul est l’homme de sa vie… 

Raphaël, pourtant, est subjugué par cette femme qu’il décrit “Comme un rêve qui s’incarne sans se perdre.”

Lui est marié avec Justine Levi, fille de Bernard Henri… Quand la jalousie pointe son nez, il lui rétorque qu’elle est bien plus jolie que cette fille toute refaite, ce Terminator. Allons, on parle de sa belle mère… Tu ne vas pas être jalouse de ma belle mere ! 

Mais pour le passage à l’an 2000, les 2 couples sont invités au Maroc dans la demeure de leur ami Bernard Henri Levi. Les jours passent, les nuits sont noires, froides, étoilées et Carla propose à Raphaël de partager un joint. Ils s’allongent dans l’herbe. 

Le charme opère. C’est ici, sous les étoiles du ciel Marocain, à l’aube d’un nouveau millénaire, que le drame familial commence. 

S’en suivront 2 ruptures, celle de Carla avec papa Enthoven et celle de Raphaël avec Justine Levy. Celle-ci est plus douloureuse. Les cris pleuvent, les assiettes volent, les photos de mariage sont déchirées. Justine racontera sa version des faits dans un roman sorti en 2004 “Rien de grave”. Elle dépeint alors Raphaël sous les traits d’Adrien, fils chéri de son père adoré, et Carla ? “belle et dangereuse avec ce visage immobile, comme sculpté dans la cire, belle et bionique, avec un regard de tueuse.”

Accusée de voleuse de mari, Carla rétorque “ Les maris ne se volent guère, on sait les garder ou pas !” (rire maléfique ) 

Raphaël Enthoven dira lui plus tard que c’était la première véritable décision de sa vie, qu’enfin, il respirait les bras ouverts. 

Le couple divorce, laissant la place au Terminator bionique. Le 20 juin 2001, Carla met au monde un garçon : Aurélien. 

On imagine avec gêne les réunions de famille après cette double trahison… Va expliquer à ton fils que son grand-père est ton ex… 

Mais Aurélien a à peine 6 ans quand ses parents se séparent. Carla rencontre un certain Nicolas Sarkozy qui est lui aussi, fraîchement divorcé. C’est le coup de foudre, “On fera mieux que Marilyn et Kennedy » lui aurait-il susurré à l’oreille ce soir-là. 

Ils se marient en 2008, premier mariage pour Carla, avant d’annoncer en 2011 que leur premier enfant est à naître. Toujours amoureux aujourd’hui, le couple semble avoir trouvé une certaine stabilité et Carla, qui se disait polygame, a l’air d’avoir finalement trouvé chaussure à son pied. 

Du côté des Enthoven, sachez que papa a assez vite pardonné à son fils. En 2013 ils écrivent à 4 mains un “dictionnaire amoureux de Marcel Proust”. 

Mais en 2020, Raphaël cèlera la tombe de son amour paternel en sortant un nouveau roman décrivant son père comme “un connard, un homme mauvais, un fouteur de gifle, trop occupé à regretter la vie qu’il avait.”

C’en est trop pour le père Enthoven qui se dit dévasté, en deuil “N’ayez jamais d’enfant, dit-il, je croyais qu’à bac +8, on en avait fini avec le complexe d’Œdipe.” 

Ne reste de cette guerre de Saint-Germain-des-Prés qu’un enfant, Aurélien, âgé d’une vingtaine d’années et beaucoup de livres où les uns et les autres étendent leur linge sale aux yeux du public voyeurs et ravis d’entrer toujours plus dans le microcosme des vedettes parisiennes.

Je sais ce que vous allez me dire ! “MAIS NOOON PAS JULIA ROBERTS !!! IMPOSSIBLE !!! Cette chouquette adorable au sourire rayonnant ne peut pas avoir fait de mal à quelqu’un … JE TE CROIS PAS. “

Et bien si ! Crois-y Nicole ! 

Et puis j’ai pas fini de t’étonner parce que l’amoureux éconduit n’est autre que Kiefer Sutherland, oui oui… le Jack Bauer de la Série 24 ! 

Et 24 h, c’est pratiquement le temps qu’il restait avant leur mariage quand Julia s’est tout simplement barré avec le meilleur ami de son mec… 

On dirait le scénario d’un film hollywoodien ? Oui, je suis assez d’accord. 

Allez, je vous raconte. 

Nos deux futurs ex amoureux se rencontrent en 1989 sur le tournage du film l’Expérience Interdite. 

C’est tout simplement un coup de foudre à Nothing Hill… Enfin pas à Nothing Hill, mais t’as compris le principe. 

Pour vivre leur histoire d’amour, lui divorce de Camelia Kath, et elle, rompt ses fiançailles avec l’acteur et réalisateur Dylan McDermott.

Bref, ils sont jeunes, famous et fous amoureux. C’est le Jackpot. 

Nous sommes au début des années 90, Pretty Woman est un énorme succès mondial, la carrière de Julia Roberts explose. Quand Julia gagne des prix, elle remercie son amoureux aux yeux bleu-vert de tout lui donner… Trop mim’s. Encore un prix, elle le remercie encore d’être à ses côtés, de la soutenir coûte que coûte. Cœur dans les yeux tout ça… 

Youpi !! Consécration, argent, succès : tout tombe en rafale sur la crinière rousse de l’actrice

Moins Youpi : les paparazzis la suivent à la trace et elle est extrêmement sollicitée. 

Une fois le mariage des tourtereaux annoncé, c’est pire que tout. Ce moment d’amour et d’union à 2 se transforme en événement mondial et ça, ça va faire vaciller le couple qui annule le mariage 3 jours seulement avant la cérémonie. 

Bon. Ça, c’est la version officielle qui a tenu quelques années. Mais au fil du temps, s’est détachée la véritable histoire. 

En réalité, leur relation battait de l’aile depuis quelque temps, Kiefer appréciant régulièrement la compagnie d’une gogo danseuse nommée Amanda Rice. 

Et cette Amanda, elle va vendre des infos croustillantes à qui veut bien l’entendre. 

Elle déclare par exemple que Kiefer dit de sa chérie qu’elle est une princesse de glace anxieuse… Entre autres infidélités. Kiffé/ Kiefer… Tu l’as ? 

C’est une semaine après ces révélations que Julia se montre la bague au doigt, annonçant de ce fait, leurs fiançailles. Autant dire que le bougre s’est rattrapé avec un gros caillou. 

En ce mois de juin 1991, tout le monde attend le mariage de l’année. Un mariage fantastique, 150 invités plus chics et célèbres, les uns que les autres, du glamour, des paillettes, de la star en veux tu en voilà. 

Mais Julia prend peur au fur et à mesure que le grand jour approche, elle sent bien que son couple vacille et qu’elle ne digère pas les infidélités de son homme. C’est seulement 3 jours avant le mariage qu’elle trouve le courage de tout lâcher, de prendre un billet d’avion pour l’Irlande et de partir. 

Un seul billet ? Et non !! Elle préfère être accompagnée au cas où elle aurait besoin d’une épaule sur laquelle pleurer, tu comprends… Et elle choisit l’épaule du meilleur ami de son mec parce que quand même la vengeance a bon goût… 

Il s’appelle Jason Patric, il est comédien lui aussi et avec Kiefer, ils sont amis depuis leur début au cinéma dans le film d’horreur “Génération perdue “. 

Le moins, qu’on puisse dire, c’est que c’est la douche froide pour Kiefer. Il déclare “Quand je mettrais la main sur Jason, je le déchirerais membre par membre”… Ouais… Il est colère. 

En colère que son ami ne l’ai pas appelé pour lui avouer son amour, en colère que sa magnifique petite amie soit partie la veille du mariage, avec un autre qui plus est… en colère, en colère… 

Une colère qui durera de longues années, bien plus longtemps en tout cas que la relation entre Julia et Patric qui durera seulement quelques mois… 

Une décennie plus tard, Kiefer se rendra compte qu’elle avait sans doute raison et que leur mariage n’avait pas lieu d’être. Finalement, il en viendra même à louer le courage de Julia, d’être partie au dernier moment. 

Encore plus fair-play, les 2 meilleurs amis se retrouveront 20 ans plus tard pour jouer un spectacle ensemble. Et 30 ans après ce non-mariage, en 2021, ils participent tous les 2 à un podcast intitulé “Inside of you”. Pour la première fois, ils parleront de cet épisode bouleversant de leur vie. 

Kiefer dira qu’on ne peut pas s’empêcher de tomber amoureux, que seul le timing était mauvais et que des deux, c’est son meilleur ami qu’il lui avait le plus manqué. 

Allez Juju, prends ça dans les dents. 


Texte & Voix : Cindy Féroc